Retour 

Double Slide Carlidooskope Chêne

Double Slide Carlidooskope Chêne

Short description
Amplitude des Notes: du A/La au E/Mi
Prix
1 145 €
- Optional
Description

Mes Commentaires : A savoir que ce didgeridoo est fait d'une seule pièce (ni coupé en deux et collé à, ni fait sur un tour, etc.)  Carl utilise principalement des bois durs locaux de diamètre compris entre 20 et 30 cm (pommier, poirier, noyer, érable, cerisier ...) Le didgeridoo est fabriqué à la main avec des outils spéciaux jusqu'à ce qu'il atteigne une épaisseur de paroi de 5-8 mm. Il n'y a pas de limites à la conception. Le bois est scellé à l'intérieur et à l'extérieur avec un vernis spécial à base d'huile en plusieurs couches. Carl a fait le choix d'une finition naturelle une peu moins poussée en brillance et en texture que la résine époxy (donc moins dure) ce qui laisse plus de liberté au bois et ainsi moins de contrainte!

Système slide:  Carl utilise le laiton pour les inserts, car ce métal est largement utilisé dans la production d'instrument de musique et possède de meilleures propriétés sonores que les autres métaux. Les tubes sont polis et ajustés à la main. Les embouchures sont fabriquées en bronze et en acier inoxydable et également façonnées à la main. La combinaison bois/métal, n'a pas d'incidence sur la qualité sonore, ceci grâce au ratio longueur de la partie métallique par rapport à la longueur du bois. Il est ainsi possible d'ajuster la note dans la tonalité exacte d'un autre instrument. 

Ce Carlidooskope est donc à double slide, c'est à dire qu'il possède deux coulisses qui glissent l'une dans l'autre grâce à un système de joints. Permettant ainsi d'obtenir une amplitude de notes encore plus étendue! Et peut être donc joué dans toutes la tessiture du A/La au E/Mi. Car a fait 30 incrustations d'ambre dans ce didg ainsi qu'un arbre racine yang yang !!

  • Longueur : Minimale note la plus aiguë - E/Mi : 1,67 m
  • Longueur : Medium - C/Do : 2,09 m
  • Longueur : Maximale note la plus grave - A/La 2,53 m
  • La housse et Les Frais de port sont offerts ! (uniquement pour la France)

Classification

Cette échelle est le résultat d’un ratio début de colonne d'air/cloche : Si on divise le diamètre de la cloche avec celui du début de la colonne d'air on obtient un chiffre entre 1,5 et 3,5. Ainsi on peut classer tous les didgeridoos, en dépit de leur note, en 4 grandes familles. Chaque famille regroupe les instruments au caractère proche, en se basant simplement sur la forme globale de la colonne d’air (conique/cylindrique) et sur le diamètre de celle-ci (large/étroite). On obtient au final une grille de lecture simple et très fiable facilitant ainsi les recherches et les achats à distance. Merci à Gauthier Aubé de Wakademy pour l'aide à l'élaboration de ce ratio !

Les diamètres sont mesurés au pied à coulisse, au départ de la colonne d'air après l'embouchure. Attention ce ratio est très fiable pour un didgeridoo avant une colonne d'air avec un travail interne quasi 'lisse'. Dans le cas des instruments avec des zones de compressions, ou boules de résonance, comme ceux de Dubravko, ce ratio est difficilement calculable avec 100% de certitude. Egalement pour les didgeridoos en eucalyptus avec des galeries de termite, il arrive que le diamètre de départ de la colonne d'air ne soit pas cylindrique et fasse par exemple 4.4x3.8cm. Dans ce cas je prends comme valeur de diamètre de départ de colonne, la moyenne de ces deux chiffres. A savoir: (4.4+3.8)/2=4.1cm. Il en va de même pour la valeur de la cloche. Cela permet de donner une approche du caractère instrumental assez fidèle mais qui ne peut être mesurée avec 100% d'exactitude.

Caractéristiques
Fréquence
Accordable
Poids
6.70Kg
Diamètre embouchure
3cm
Diamètre de début colonne d'air
3.0cm
Diamètre cloche
10.3 x 9.3cm
Fabricant
Type de bois
Chêne
Harmoniques
Backpressure
Vocalisations
Volume sonore

Carl Jungwirth

Fabricant autrichien des didgeridoos "Carlidooskope"

Carl Jungwirth​, Qui est-il?

Mon nom est Carl Jungwirth, je vis en Autriche. Je produis principalement des didgeridoos haut de gamme en classe de concert. Le nom "Carlidooskope" dérive du carleidoscope, ce qui signifie quelque chose comme (regarder de belles images) et est composé de mon surnom Carli, du didgeridoo et du télescope en tant que mécanisme slide à glissière. Les Carlidooskopes sont élaborés à partir de bois durs locaux avec des outils spéciaux et fait d'un seul tronc, entier, sans que le corps du didgeridoo ne soit coupé.

Mon premier aérophone était un tuyau d'arrosage que j'ai utilisé comme corne. À l'âge de 10 ans, j'ai appris la trompette et à 16 ans, j'ai acheté mon premier didgeridoo. J'ai été immédiatement fasciné par le son archaïque du didgeridoo et riche en nuances. 

Comment Carl fait-il ses didgs?

Pour mes didgeridoos de classe de concert, j'utilise principalement des bois durs locaux de diamètre compris entre 20 et 30 cm (pommier, poirier, noyer, érable, cerisier ...). Seuls quelques autres bois précieux sont utilisés pour l'embellissement de la cloche ou du système de jointure slide. Le didgeridoo est fabriqué à la main avec des outils spéciaux (d'un seul tronc et entier, sans que le corps du didgeridoo ne soit coupé ou tourné), jusqu'à ce qu'il atteigne une épaisseur de paroi de 5-8 mm. Il n'y a pas de limites à la conception. Le bois est scellé à l'intérieur et à l'extérieur avec un vernis spécial à base d'huile en plusieurs couches et poli à haute brillance. Pour le système slide, j'utilise le laiton pour les inserts, car ce métal est largement utilisé dans la production d'instrument de musique et possède de meilleures propriétés sonores que d'autres. Les tubes sont polis et ajustés à la main. Les embouchures sont fabriquées en bronze et en acier inoxydable et également façonnées à la main.

Overall Rating