Double Flûte amérindienne Sol3

Double Flûte amérindienne Sol3

Tonalité: Sol3/ G3,
Facteur: Romain Rancurel Giannoni
Produit plus disponible

Flûte double réalisée par Romain Rancurel Giannoni, facteur d'instruments à vent traditionnels issus de Corse et du monde.

Chaque flûte a une musicalité unique de par sa conception, ses dimensions et la qualité de ses bois. La sonorité de la flûte amérindienne ne peut être confondue avec aucun autre instrument à vent.

La flûte amérindienne ne demande aucune notion de solfège. Les notes sont accordées les unes avec les autres. Il n'y a pas de trou supplémentaire sous la flûte. Les Amérindiens n'écrivaient pas la musique, c'est un instrument purement intuitif et facile à aborder. Avec une flûte double, vous jouez la mélodie d'un côté, et l'autre côté produit un bourdon dans la tonalité de la flûte. Cela donne l'impression que deux personnes jouent ensemble. Les flûtes doubles ont une double embouchure, ce qui permet de passer instantanément d'une flûte double à une flûte seule sans aucun réglage particulier. La fabrication spéciale de cette flûte lui confère une grande amplitude sonore, et le bourdon joue facilement les octaves grave et aigue. 

  • Livrée avec le guide de positionement des doigts et tonalité
  • Les Frais de port sont offerts! (uniquement pour la France)
  • Didgeridoo Passion vous offre également la housse de protection
Tonalité: Sol3/ G3
Longueur:  53cm

 

Comment Romain Rancurel Giannoni fabrique t'il ses flûtes?

Le bambou est coupé à la lune de janvier puis séché pendant 3 ans. Avant de commencer l'instrument, le bambou est flammé, pelé et poncé ce qui permet de le densifier, d'améliorer la sonorité et de le stabiliser. Les instrument sont nourris à l'huile de paraffine ou l'huile d'amande douce. Dans le respect du temps et de l'instrument.

Romain Rancurel Giannoni

Romain, facteur d'instruments à vent traditionnels issus de Corse et du monde.

Comment Romain Rancurel Giannoni fabrique t'il ses flûtes?

Le bambou est coupé à la lune de janvier puis séché pendant 3 ans. Avant de commencer l'instrument, le bambou est flammé, pelé et poncé ce qui permet de le densifier, d'améliorer la sonorité et de le stabiliser. Les instrument sont nourris à l'huile de paraffine ou l'huile d'amande douce.

Chaque flûte a une musicalité unique de par sa conception, ses dimensions et la qualité de ses bois.

Romain a commencé en 2005 un apprentissage chez Hugo Casalonga à Pigna (Haute Corse), qui lui a enseigné la fabrication des flûtes traditionnelles corses. Passionné par les instruments à vent traditionnels, sa passion c'est alors agrandie au fur et à mesure des rencontres et voyages. Il travaille maintenant différents instruments à vent traditionnels comme la flûte sioux, bansuri, clarinette ,flûte en corne (pivana, gemshorne) ...  Dans le respect du temps et de l'instrument. 

Overall Rating