Panier
Votre panier est vide.
  • Menu

Christian Gueret

Fabricant de didgeridoos selon la méthode du Sandidg

Christian, Qui est-il? Musicien depuis l’âge de 10 ans, j’ai toujours été fasciné par les instruments de musique du monde entier, qu’ils soient traditionnels ou contemporains. C’est donc tout naturellement que je me suis intéressé au didgeridoo lorsque qu’il a croisé ma route en 2003.

Depuis ce jour je n’ai cessé de jouer nourrissant une passion sans cesse grandissante à mesure que je découvrais les incroyables possibilités musicales de l’instrument. C’est en 2006, par le biais d’une rencontre Grenobloise, que j’ai commencé à fabriquer des didgeridoos via la méthode du « sandidg », mettant ainsi à profit ma passion du travail artisanal de cette matière noble et magique qu’est le bois.J’ai depuis lors réalisé de nombreux instruments, perfectionnant peu à peu mes méthodes de travail et rehaussant sans cesse mon niveau d’exigence, de manière à pouvoir disposer des meilleurs instruments possibles pour développer mon jeu.

C’est sous l’impulsion de mes amis joueurs que j’ai décidé de proposer mes créations à la vente, avec l’espoir de permettre aux autres passionnés de didgeridoo de disposer d’instruments à même de satisfaire leurs exigences d’excellence, tant en termes de jouabilité et de qualité sonore, que d’originalité et d’esthétisme.

Comment Christian fait-il ses didgs? La conception d’un didgeridoo commence par le choix de l’essence de bois. Les deux variétés que j’affectionne le plus sont le merisier et l’érable en raison de leurs propriétés esthétiques et acoustiques, cependant, j’emploie également de nombreuses autres essences locales que je peux trouver en forêt ou dans les zones de défrichement (noyer, buis, hêtre, frêne, houx, arbres fruitiers……etc…). J’utilise la méthode de fabrication dite « sandidg » qui consiste à couper en deux un tronc ou une branche, et à évider symétriquement les deux parties pour ensuite les recoller. Bien que j’affectionne également le travail à partir de branches, la plupart des didgeridoos que je fabrique sont réalisés à partir de plateaux de bois que je vais sélectionner en scierie en utilisant la même méthode.

L’intérêt de partir de poutres plutôt que de branches, outre le fait qu’il s’agit de bois parfaitement sec et donc moins exposé aux fissures, est qu’au lieu de se limiter à suivre la forme naturelle de la branche comme c’est le cas habituellement, ici on peut être totalement créatif et aborder l’élaboration du didgeridoo comme celle d’une sculpture sonore.

Lors de la réalisation, je m’occupe d’abord de concevoir la forme de la colonne d’air en fonction des propriétés acoustiques et de l’esthétisme souhaité. Après collage, mes instruments sont retravaillés afin d’obtenir un équilibre parfait, une jouabilité irréprochable et une qualité sonore optimale, ce qui va donner un caractère unique à chaque didgeridoo. Ensuite, parce que je considère le didgeridoo comme un instrument de musique devant pouvoir être joué à la fois en solo et en groupe, chacune de mes créations est minutieusement accordée tant au niveau de la note fondamentale que des survibrations. Je redonne ensuite un coté naturel à l’instrument en sculptant l’extérieur, jouant ainsi sur la forme, le veinage et autre traits caractéristiques du bois que je m’efforce de mettre en valeur.

Je pense que notre musicalité se développe plus avec un didgeridoo que l’on a plaisir à regarder et qui nous ressemble. Il est donc essentiel pour moi que chacune de mes créations soit à la fois un instrument de musique de haute qualité et une pièce d’artisanat unique personnalisée.

Chaque instrument Didgelement est verni à l’intérieur et l’extérieur avec soin, non seulement pour des raisons esthétiques, mais également pour des motifs sonores et de résistance dans le temps. Les touches de mes embouchures, en revanche sont réalisées en bois poli afin d’éviter tout contact avec le verni, tout en assurant un confort de jeu optimal.

Enfin, dans un souci de durabilité et de transport, chacun de mes didgeridoos possède une housse standard Didgelement, réalisée avec soin dans un tissu résistant et doublé avec de la mousse pour plus de protection. Pour les instruments les plus exceptionnels, une housse sur-mesure est réalisée avec en plus, un renfort au niveau de la cloche, une poignée, ainsi qu’une hanse équilibrée pour un maintien parfait. ." Kriss.

Garantie: Instrument garanti 2 ans par Kriss: La garantie 2ans est valable à partir de la date de livraison, elle comprend la main d'œuvre et réparation de fissures, de fentes ou de fuite d'air. Si, par suite de causes naturelles, des fissures apparaissent sur votre instrument, Kriss va le réparer gratuitement. L'acheteur est tenu de retourner l'instrument à DidgElement. Tous frais de transport aller/retour ainsi que l'assurance sont à la charge de l'acheteur. L'acheteur devra de prendre contact avec DidgElement, avant de retourner les didj en vertu de cette garantie pour recevoir l'autorisation.Cette garantie ne couvre pas les mauvais traitements, négligence, mauvaise utilisation, abus, accidentelle ou non de l'instrument. Si un didgeridoo est retourné pour des réparations et il y a des signes visibles de mauvais traitements, l'acheteur sera responsable de tous les coûts associés à la réparation de l'instrument. Kriss.

Instruments du Fabricant

Sur Facebook

Nos contacts:

  • Ouverture local sur RDV :
    Du lundi au samedi de 9h à 19h
    Adresse: Didgeridoo-Passion
    4 place de la Mairie
    68230 Walbach
  • Téléphone: 0 609 840 718
  • Email: Par mail

Sur Twitter